La Masterclass
Daniel_Glückler

Comment les buts et objectifs personnels influent-ils sur une stratégie d’investissement ? Et comment peut-on les définir clairement ? Pour approfondir ce sujet, nous nous sommes entretenus avec Daniel Glückler, conseiller en patrimoine chez Alpian, et avons découvert un cadre efficace pour définir les objectifs financiers et les objectifs de vie.  

Salut Daniel ! En tant que conseiller en patrimoine, pourquoi est-il essentiel de comprendre les buts et les  objectifs d’un client ? 

Eh bien, le rôle fondamental d’une stratégie d’investissement est d’équilibrer les rendements, le risque et la liquidité. Si nous pensons à l’investissement systématique de capitaux, l’objectif est d’investir dans des titres qui offrent des rendements élevés, un faible risque et une grande liquidité. Mais, comme vous le savez peut-être, des taux d’intérêt plus élevés s’accompagnent de plus grandes fluctuations de prix et d’une moindre liquidité. Vous devez également penser aux taxes et aux coûts. Il peut donc être difficile de déterminer la voie à suivre lorsque vous essayez d’équilibrer différents objectifs qui ne se complètent pas. 

Alors, où se situent les objectifs du client dans tout cela ? 

Pour obtenir la meilleure stratégie d’investissement possible – celle qui est parfaitement adaptée à notre client – nous devons d’abord comprendre le profil financier du client, ce qui inclut sa capacité et sa tolérance au risque ainsi que son comportement financier global. Mais nous intégrons le ou les objectifs de vie du client car ils déterminent comment, quand et combien de temps son argent doit rester investi pour générer un montant correspondant à ses attentes. 

Les clients potentiels arrivent-ils toujours avec des objectifs à long terme très clairs ? 

Pas toujours. Cependant, il est difficile de trouver des personnes qui veulent de l’argent juste pour le plaisir d’en avoir. Il y a presque toujours quelque chose qu’ils veulent accomplir avec cet argent. Chez Alpian, nous appelons cela la richesse au-delà de l’argent. 

Certaines personnes arrivent avec des objectifs très clairs dans la vie, d’autres ont une image floue de l’avenir. Mais chacun a une aspiration qu’il essaie d’atteindre. En savoir plus sur cette vision est une partie essentielle de ce que nous faisons. Cet objectif, ainsi que les objectifs à court terme sont souvent liés et sont considérés ensemble pour formuler une stratégie d’investissement adaptée. 

Donc, les gens peuvent venir avec des objectifs à court et à long terme ? 

Oui, bien sûr ! Comme je l’ai mentionné, les deux sont liés et importants pour créer la bonne stratégie. La plupart des gens ont généralement des objectifs à court terme clairs et tangibles, souvent avec un calendrier précis en tête. Par exemple, quelqu’un peut avoir besoin de rembourser une dette de CHF 30’000 en 3 mois. Ou avoir besoin de CHF 25’000 pour son mariage d’ici avril prochain. Ces informations nous permettent de nous assurer que l’argent est disponible au moment exact où ils en ont besoin, et nous recommandons une stratégie qui préserve leur capital. 

Comment reproduisez-vous ce processus pour les objectifs de vie à long terme ? 

Ce n’est pas si simple, car les objectifs de vie sont plus difficiles à fixer pour de nombreuses raisons. Le manque de clarté générale, et aussi parce que certains objectifs sont difficiles à fixer dans le temps et que de nombreux événements futurs inconnus peuvent changer les choses. La façon de les aborder est donc de communiquer régulièrement et de rester informé de ce qui se passe dans la vie de notre client. Cela nous permet de suivre la stratégie d’investissement et d’évaluer sa pertinence.  

Mais comme le client s’intéresse au long terme, nous pouvons commencer par définir des stratégies à plus forte volatilité dans l’espoir d’un rendement plus élevé. Nous pouvons également choisir une tendance fondamentale du portefeuille et maintenir la position pendant les fluctuations inhabituelles du marché. 

Si nous examinons le cycle de vie de la plupart des gens, nous constatons qu’il existe certaines phases de la vie avec des activités et des objectifs qui leurs sont propres.

Existe-t-il un moyen facile de définir des objectifs à long terme ?  

Même si les gens ont des idées et des objectifs de patrimoine individuels, certains jalons sont communs à beaucoup de nos cycles de vie. Ceux-ci peuvent être utilisées comme cadre pour définir des objectifs à long terme. 

Pourriez-vous développer ce cadre ? 

Bien sûr ! Si nous examinons le cycle de vie de la plupart des gens, nous constatons qu’il existe certaines phases de la vie avec des activités et des objectifs qui leurs sont propres. Imaginons que nous ayons une jeune cliente d’une vingtaine d’années appelée Julia. À ce stade de la vie de Julia, sa carrière est peut-être en train de décoller et elle envisage d’acheter une voiture ou de partir à l’étranger pour poursuivre ses études.  

À l’étape suivante, entre le début et le milieu de la trentaine, sa carrière est peut-être encore en plein essor, et nous pouvons supposer qu’elle gagne davantage. Quelles seront ses priorités maintenant ? Probablement pas les mêmes que dans la vingtaine. Maintenant, elle pourrait se concentrer sur le financement d’une plus grande maison pour sa famille ou sur l’épargne.   

Le même raisonnement peut être appliqué aux étapes ultérieures de la vie. Vers la fin de sa carrière, Julia pourrait penser davantage à financer sa retraite ou à changer son style de vie. Et après la retraite, ses priorités pourraient être d’explorer le monde. 

Il s’agit donc d’un cadre permettant de fixer des objectifs en fonction de la phase de la vie dans laquelle on se trouve ? 

Exactement. Tout comme Julia, chaque client aura des priorités ou des défis différents en fonction de sa situation personnelle et de la phase de sa vie dans laquelle il se trouve. Le cadre vous permet de réfléchir à ces objectifs de manière structurée et de tenir compte des événements qui pourraient avoir une influence à chaque étape – par exemple, avoir un enfant, obtenir une promotion ou recevoir un héritage. Cela permet aux clients de réfléchir à la stratégie et aux règles qui leur permettront d’atteindre leurs objectifs. 

C’est un outil utile ! De quoi les clients doivent-ils tenir compte lorsqu’ils fixent ces objectifs ? 

Je conseille sincèrement à toute personne qui tente de définir ses objectifs patrimoniaux de se poser ces questions : 

  • Dans quelle phase de la vie suis-je ?
  • Quels sont mes objectifs en ce moment ?
  • Quels sont mes objectifs en ce moment ? 
  • Lequel de mes objectifs nécessite une planification financière ? 
  • Quand est-ce que je veux atteindre chaque objectif ?
  • De combien d’argent ai-je besoin pour atteindre chaque objectif ?

Les réponses à ces questions forment une une boussole qui peut orienter les gens dans la bonne direction.  

Merci, Daniel ! 

***

Avis de non-responsabilité :

Le contenu de toute publication sur ce site web est uniquement destiné à des fins d’information.

À propos de l'auteur

Daniel a passé près de 20 ans dans le secteur financier suisse à conseiller une série de clients sur les investissements et les finances. Il apporte une grande expérience à l’équipe d’Alpian, ayant passé sa carrière à travailler dans les relations avec la clientèle au Crédit Suisse, à AAM Banque Privé et à Edmond de Rothschild (Suisse) SA. Il parle français, allemand et anglais et a obtenu une licence en économie à la HEG Genève. En outre, il est conseiller en gestion de patrimoine certifié par la SAQ et a obtenu un certificat en planification patrimoniale.

Pratiquant de nombreux sports et passionné de football, Daniel se ressource en faisant des randonnées dans la nature.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.