La Masterclass

par Victor Cianni

Chief Investment Officer at Alpian

Victor Cianni profile picture

Pas de drame 

La campagne « no drama » mettant en scène notre ambassadeur national Roger Federer et des invités vedettes hollywoodiennes comme Robert De Niro ou Anne Hathaway a fait un tabac avec des millions de vues dans le monde entier. Combien cette campagne a-t-elle coûtée ? Les chiffres ne sont pas publics, mais il s’agit probablement d’une grosse ligne dans le budget marketing de plusieurs millions de Suisse Tourisme, la société gouvernementale centenaire chargée de la promotion de la Suisse à l’étranger. Mais c’est pour une bonne cause et cela semble fonctionner. 

Oui, le tourisme est une industrie clé pour notre pays. Un secteur de 31,8 milliards (de revenus) pour être précis. La moitié des revenus est générée par ce que nous voyons sur les cartes postales : L’hébergement et la nourriture. Mais il y a plus que ce que l’on croit. 

  • Une logistique incroyable derrière (services de transport (Swissair) et 66’279 kilomètres de réseau de sentiers de randonnée).
  • Écosystèmes des entreprises et des tour-opérateurs (Kuoni, Movenpick, etc.).
  • Les touristes s’y arrêtent également pour les affaires et le shopping. La Suisse est une destination de rencontre (banques privées, secteur de l’horlogerie et du luxe, conventions, voyages de motivation, forum économique mondial, etc.).

Notre monnaie votre problème 

 » Dans les parties les plus fréquentées par les touristes, les Suisses sont certainement notoires pour leurs efforts visant à obtenir de l’argent des voyageurs ». On peut lire cette phrase dans le Tourist’s Handbook for Switzerland de Thomas Cook, publié en 1875, un guide publié par l’agence de voyage qui a contribué à faire de notre pays une destination populaire. Si aujourd’hui encore, la Suisse est l’une des destinations les plus chères au monde, nous, les Suisses, ne sommes pas forcément les seuls à être blâmés pour cela. « C’est l’économie, idiot ! » aurait pu dire Bill Clinton.  

  • Force du franc suisse 
  • Coût de la vie relativement élevée. 

La compétitivité des prix reste notre principal handicap. 

Prochaines étapes ? 

Certains des défis et des opportunités : 

  • 19 millions de passagers aériens. Est-ce vraiment vert ? Et pourtant, la Suisse reste l’une des destinations de voyage les plus durables au monde. 
  • On attend toujours le retour de certains touristes (chinois).
  • Les stations de ski fonctionnent avec une crise énergétique (le secteur consomme 0,34% de toute l’énergie en Suisse).
  • Vers un tourisme plus local ? En 2021, le nombre record de touristes en Suisse était principalement attribuable aux clients nationaux et aux visiteurs allemands. 

Le saviez-vous ? 

Le paradis du ski… 

20,1 millions de journées-skieurs enregistrées en 2020/21 

Terre de réunion 

L’un des principaux objectifs de Suisse Tourisme est de relancer le tourisme urbain et d’affaires. La Suisse n’est souvent pas bien placée pour accueillir des congrès de plus de 2 000 personnes ou des événements et réunions d’entreprise de plus de 200 participants. Cependant, le SCIB a observé ces dernières années une plus grande demande de petites réunions au lieu de grands événements. 

À propos de l'auteur

Victor a plus de 13 ans d’expérience dans la gestion d’actifs. Au cours de sa carrière, il a aidé de nombreux particuliers, familles et institutions dans leur parcours financier, à la fois en leur fournissant des conseils personnalisés sur leurs investissements et en gérant des actifs en leur nom. Il a occupé plusieurs postes clés dans les divisions d’investissement de CA Indosuez, Lombard Odier et Citi Private Bank. Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en bioinformatique et modélisation de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, et est certifié FRM. Dans son temps libre, Victor aime la lecture scientifique et la collection de livres rares.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.